brgmonema 

Présentation

La réponse aux besoins exprimés autour de la thématique de protection des captages vis-à-vis des pollutions diffuses s’est concrétisée en 2010 par la création d’un Groupe Technique (GT) destiné à susciter et coordonner des actions de Recherche et Développement (R&D) en rapport avec la problématique, adapter celles-ci aux besoins opérationnels et en assurer la diffusion auprès des acteurs concernés.

Placé sous l’égide conjointe des ministères en charge de l’Ecologie et de l’Agriculture, de l’ONEMA et des Agences de l’Eau, le GT fait intervenir des organismes de recherche tels que le BRGM, Irstea et l’INRA, des services déconcentrés de l’état (DREAL, DRAAF, DRIEE, DDTM...), des représentants du monde agricole telle que l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), des producteurs d’eau potable (Eau de Paris), des organismes coordonnant l’animation de programmes d’actions en lien avec la thématique (Re-sources), ou encore des représentants de l’Institut National de l’EnviRonnement et des rISques (INERIS), de l’Office International de l’EAU (OIEAU), et de l’Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement (ASTEE).

Le GT permet ainsi de réunir autour d’une thématique commune un large panel d’experts et de compétences, qu’elles soient scientifiques ou opérationnelles, et ce dans de nombreuses disciplines (géosciences, agronomie, sciences économiques et sociales…). Le GT se veut donc être un outil de concertation active, à l’interface entre les acteurs de la R&D, les acteurs du monde économique et agricole, les producteurs d’eau potable, les gestionnaires et les décideurs.

Pour en savoir plus :

  • Barrez et Domange (2012). Comment la R&D peut-elle appuyer la démarche de protection des captages. Techniques Sciences Méthodes  n°12, p. 43-53. Télécharger

Haut de page / Article suivant