brgmonema 

Diagnostic socio-économique

Le diagnostic socio-économique est un élément à part entière de la démarche de protection des captages qui vient en complément de l’analyse des pressions en permettant d’établir un plan d’action réaliste. Ce diagnostic doit en effet permettre d’identifier les mesures acceptables par les acteurs du monde agricole et non agricole tout en maintenant un objectif fort de protection de la ressource en eau sur le territoire considéré.

Ce type de diagnostic repose sur l’analyse des interactions sociales et économiques qui lient les différents acteurs concernés par la problématique des pollutions diffuses. Il fait appel à des entretiens avec les différentes catégories d’acteurs locaux, mais aussi des éléments comptables.

Afin de déterminer quels changements peuvent être envisagés de manière réaliste, il doit aider à mieux comprendre les enjeux liés au territoire en termes de flux financiers et de jeux d’acteurs (par exemple les contraintes des agriculteurs vis-à-vis de leurs partenaires). Concrètement, il permet :

A propos des collectivités :

  • de préciser la compétence de chacun sur le territoire, ce qui est une façon de recenser les personnes clés qui pourront soutenir l’animation de l’AAC.
  • de répertorier les aides financières et techniques pouvant être apportées aux exploitants et aux collectivités et les intégrer dans l’élaboration du plan d‘action, car elles représentent une des motivations au changement de pratiques.
  • de déterminer l’implication des collectivités dans le projet de restauration de la qualité de l’eau. Leurs pratiques doivent en effet être exemplaires pour inciter les agriculteurs à s’impliquer également. Les agriculteurs doivent être convaincus qu’ils ne sont pas les seuls à faire des efforts dans ce sens. Les actions entreprises par les collectivités et leurs initiatives pourront être exposées et transformées en arguments pour motiver les agriculteurs.

 A propos des agriculteurs et organismes agricoles :

  • de définir le positionnement des exploitants, philosophiquement et rapporté aux pratiques, leurs compétences (techniques, économiques, organisationnelles…) et leurs contraintes par rapport au marché.
  • de définir le positionnement des partenaires, philosophiquement, économiquement, et politiquement, et l'adéquation ou non de ce positionnement avec leurs actes (mise en application dans leur stratégie d’entreprise), de même que leurs compétences et leurs contraintes par rapport au marché.
  • de définir les sources de conseil disponibles ou potentielles et les réseaux d'acteurs mobilisables sur le territoire et ce qu’elles peuvent apporter pour faire avancer la problématique de la protection de la ressource en eau.

Le diagnostic socio-économique permet ainsi d’analyser les relations existantes, mais également les marges de manœuvre présentes ou futures pour la mise en place d’actions efficaces et pérennes. Il pourra également servir de support à la production des documents de communication qui faciliteront le dialogue entre les acteurs concernés.

Pour en savoir plus :

  • AESN (2010a). Diagnostic socio-economique agricole sur une aire d'alimentation de captage - Memento. 21pp. Télécharger

  • AESN (2010b). Diagnostic socio-economique agricole sur une aire d'alimentation de captage - CCTP type. 7pp. Télécharger

  • Mettoux-Petchimoutou A-P. (2014). Insertion des diagnostics territoriaux socio-économiques pour construire des plans d'actions sur les captages, Rapport Oieau-ONEMA, 32 pp. Télécharger

Haut de page / Article suivant